La Mignonne

Le parcours

Limite amont : amont du Viaduc (parc aménagé en rive droite)
Limite aval : pont de la Voie Express (RN 165)
La Mignonne ou rivière de Daoulas descend des contreforts des Monts d’Arrée pour se jeter dans la rade de Brest. Coulant sur un substrat de schistes, c’est une rivière rapide. Les moulins qui la bordent, la ralentissent cependant. Les « étangs » formés sont appréciés des poissons et des pêcheurs.
Le parcours proposé est long d’environ 1 kilomètre en amont de la Voie Express. Nous sommes en partie basse de la rivière. Large en moyenne de 10 mètres, elle alterne ici les radiers et les profonds. Parcours boisé, il peut se révéler assez technique, notamment quand les eaux sont hautes. Pour autant, compte tenu des habitats disponibles, il abrite une excellente population de truites fario sauvages. Auxquelles viennent se mêler saumons et truites de mer. Ce qui ne gâche rien !
L’accès est assez aisé compte tenu de l’important travail d’entretien fait par l’AAPPMA.

Carte

Les accès

L’accès au parcours se fait à partir de Daoulas. Prendre la route départemental 770 en direction de Landerneau. Juste après être passé sous le pont de la Voie Express, prendre deux fois à droite. Une petite route vous conduit vers la Mignonne. Possibilité de se garer (2 véhicules) sous le viaduc SNCF.

Les poissons

La truite fario sauvage bien sûr. De beaux spécimens fréquentent ce parcours. Présence également de saumons et de truites de mer. Attention donc, au printemps, aux captures de tacons (juvéniles de saumon) qui doivent être remis à l’eau.

Les techniques

De manière générale, la pêche aux leurres permet d’exploiter assez facilement la multitude de postes de cette rivière importante. En début de saison, les poissons tenant le fond, il vous faudra des cuillers assez lourdes (n°2 ou 3). Plus la saison avance, plus la pêche devient légère. Les poissons nageurs sont aussi à essayer car peu utilisés. Par contre, le vairon manié est une arme très efficace pour tous les salmonidés présents.
La pêche à la mouche est tout à fait possible bien qu’assez technique. Noyée ou streamer en début de saison sont de rigueur. Ensuite vient le temps de la sèche avec de belles éclosions de mouche de mai. Le coup du soir, avec un gros sedge dragué, peut réserver de belles surprises. En effet, les truites de mer n’hésitent pas à venir se saisir de l’imitation lorsque le jour tombe.
La pêche aux appâts naturels permet aussi de bien prospecter les différents postes du parcours en faisant varier la plombée.
En ce qui concerne le saumon, la prédilection des locaux va vers les appâts naturels. La cuiller permet aussi de bien pêcher en profondeur les trous à saumons.

Ce n’est que du bon sens…respectez les propriétés qui vous accueillent en refermant les barrières, en ne gênant pas le passage avec votre véhicule.

Informations locales


Attention : réglementation spécifique pour la pêche du saumon_Supplément CPMA Migrateurs obligatoire

Accès direct

cartedepeche2

Réglementation

A votre service

Hébergements pêche labellisésGuides de pêche

Ateliers pêche NatureEcoles de pêche des AAPPMA

Nous contacter

Fédération de pêche du Finistère
4 allée Loeiz Herrieu
29000 QUIMPER
Tél. : 02 98 10 34 20

Envoyer un e-mail

Connexion