A la découverte de la truite arc-en-ciel

La truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss - aussi appelée Salmo gairdneri) est un salmonidé originaire du sous-continent nord-américain où il est commun, mais se trouvant également en Europe et en Amérique du Sud, où il a été introduit. L'espèce est aussi appelée saumon arc-en-ciel au Canada, le nom anglais le plus utilisé étant "steelhead trout".


Cette espèce mesure une longueur maximale observée de 120 cm pour le mâle ; un poids maximum observé de 25 kg ; une longévité maximale observée de 11 ans.


Son aire de répartition se limite normalement au sous-continent nord-américain : l'Amérique du Sud, ayant ses propres poissons autochtones, n'a de truites dans ses cours d'eau que depuis peu de temps. Les pêcheurs sportifs de tous continents ayant procédé à des empoissonnements, on retrouve en Amérique du Sud jusqu’en Terre de Feu, et bien sûr un peu partout en Europe.Dans son biotope d’origine, elle se reproduit naturellement en eau libre dès que la femelle atteint une taille d’une trentaine de centimètres. En Europe, les conditions d’une reproduction naturelle ne sont pas réunies. Il est pourtant difficile d’affirmer que cette espèce ne se reproduira jamais dans les rivières européennes. Cette anomalie s’explique partiellement du fait que la période de frai de la truite arc-en-ciel coïncide avec la période d’ouverture de la pêche des salmonidés, que les poissons introduits, issus de piscicultures, sont de taille modeste, dite « portion » soit 23 à 24 centimètres (ils atteindront rarement 30 centimètres avant d’être capturés) et qu’ils n’ont pas été sélectionnés pour la reproduction. La reproduction est constatée dans le bassin de la Soca en Slovénie et dans la Traun dans le Salzkammergut en Autriche, les individus atteignant leur taille maximale, la pratique du No kill et des eaux d'une rare qualité font que cette espèce introduite se reproduit dans ces rivières réputées mondialement pour la pêche sportive. Quelques cas de reproduction existe aussi en France notamment dans les Pyrénées.


En Finistère, elle ne se reproduit pas, on la retouve dans les plans d'eaux stockés et notamment sur le lac Saint Michel et du Drennec pour décupler les possibilités du loisirs pêche sur ces pièces d'eau.

 

Technique de pêche

À rédiger

 

 

Accès direct

cartedepeche2

Réglementation

A votre service

Hébergements pêche labellisésGuides de pêche

Ateliers pêche NatureEcoles de pêche des AAPPMA

Nous contacter

Fédération de pêche du Finistère
4 allée Loeiz Herrieu
29000 QUIMPER
Tél. : 02 98 10 34 20

Envoyer un e-mail

Connexion