L'Aber Ildut

Carte parcours

Le parcours

Limite amont : Moulin de St Eloy
Limite aval : pont de Kéramazé

L’Aber Ildut coule à l’extrême ouest du département. Compte tenu du substrat géologique, il a un bon débit même en été. A cause de l’activité d’extraction de d’étain, son cours a été par endroit remanié. Le parcours proposé se situe sur un secteur sauvage de l’Aber Ildut. D’une largeur moyenne de 10 à 12 mètres, il héberge une bonne population de truites fario sauvages ainsi que de migrateurs (saumons et truites de mer). Il conserve une bonne diversité d’habitats qui offrent de nombreuses caches pour les poissons. Dans le lit du cours d’eau, des blocs de roches forment parfois des mini chaos où l’eau cascade en chantant. Vous trouverez les truites, en fonction des niveaux d’eau, aussi bien dans les rapides que dans les zones plus lentes. Des trous profonds peuvent héberger des poissons encore plus gros…
L’accès est assez aisé compte tenu du travail d’entretien fait par l’AAPPMA.

 

Aber Ildut

Les accès

L’accès au parcours se fait à partir de Saint Renan. Prendre la route départemental 27 en direction de Brélès. Après environ 4 kilomètres, tourner à gauche, direction Kéramazé. Des possibilités de stationnement se trouvent sur les bas côtés au niveau du pont qui enjambe l’Aber Ildut.

Les poissons

La truite fario sauvage bien sûr. De beaux spécimens fréquentent ce parcours. Présence également de saumons et de truites de mer. Attention donc, au printemps, aux captures de tacons (juvéniles de saumon) qui doivent être remis à l’eau.

Les techniques

De manière générale, la pêche aux leurres permet d’exploiter assez facilement la multitude de postes de cette rivière importante. En début de saison, les poissons tenant le fond, il vous faudra des cuillers assez lourdes (n°2 ou 3). Plus la saison avance, plus la pêche devient légère. Les poissons nageurs sont aussi à essayer car peu utilisés. Par contre, le vairon manié est une arme très efficace pour tous les salmonidés présents.

La pêche à la mouche est tout à fait possible. Noyée ou streamer en début de saison sont de rigueur. Ensuite vient le temps de la sèche avec de belles éclosions de mouche de mai. Le coup du soir, avec un gros sedge dragué, peut réserver de belles surprises. En effet, les truites de mer n’hésitent pas à venir se saisir de l’imitation lorsque le jour tombe.
Sur les secteurs de chaos, la pêche aux appâts naturels permet de bien prospecter les cascades et les bassines sous les rochers.

Ce n’est que du bon sens…respectez les propriétés qui vous accueillent en refermant les barrières, en ne gênant pas le passage avec votre véhicule.

 

Informations locales

 


Attention : réglementation spécifique pour la pêche du saumon_Supplément CPMA Migrateurs obligatoire

Le plus du parcours

La possibilité de pouvoir pêcher la truite de mer et celle, pour les amateurs, de pratiquer en étang.

Accès direct

cartedepeche2

Réglementation

A votre service

Hébergements pêche labellisésGuides de pêche

Ateliers pêche NatureEcoles de pêche des AAPPMA

Nous contacter

Fédération de pêche du Finistère
4 allée Loeiz Herrieu
29000 QUIMPER
Tél. : 02 98 10 34 20

Envoyer un e-mail

Connexion